Assemblée Générale CEGROBB 2019

19/05/2019

Assemblée Générale CEGROBB du 17 mai 2019 à Porto

Au cours de l'Assemblée Générale sont discutés des sujets qui dépassent les frontières nationales et pour lesquels une approche européenne est souhaitable. C'est également une plateforme qui permet d'échanger des idées et d'apprendre à connaitre des expériences intéressantes venant d'autres pays.

Michel Haelterman, administrateur de la Fédération belge, a été élu président de CEGROBB. Il succède ainsi à Günther Guder, directeur de la Fédération Allemande, qui a exercé la présidence durant huit ans. Michel Haelterman est assisté de Rafael Perez Rivero, vice-président (à gauche sur la photo), membre de la Fédération Espagnole. 

img_1900.jpg

Un sujet important était la promotion de l'emballage reremplissable. La vision de la Commission Européenne de rendre d'ici 2030 tous les emballages plastiques réutilisable ou de les recycler de façon efficace en fonction du cout. Un programme ambitieux lorsque l'on sait que chaque année, dans le monde, 10 millions de tonnes de plastique aboutissent dans la mer. Au niveau européen, cette masse atteint 500.000 tonnes. L'ambition européenne est d'aboutir à une collecte sélective pour 77% des bouteilles en plastique d'ici 2025 et pour 90% d'ici 2029. D'ici 2025, toutes les bouteilles PET devraient être constituées à 25% de matériaux recyclables. Pour réaliser ces ambitions, il a été envisagé d'instaurer une caution sur les emballages perdus et d'imposer des objectifs aux producteurs. L'instauration d'une caution sur les emballages perdus est aussi considérée comme une mesure visant à stimuler la promotion des emballages reremplissables. En Allemagne, une étude a été réalisée sur les emballages d'eau. Compte tenu de leur durée de vie totale, les bouteilles en verre dégagent 50% de CO2 en moins que les emballages perdus. Une bouteille de verre (70 cl) peut être peut être remplie 50 fois et remplace 23 bouteilles en plastique de 1,5 l. Sur base des volumes repris dans l'étude, cela entraine une économie de 480.000 tonnes de pétrole brut. Le verre blanc est constitué de 60% de verre recyclé, pour le verre vert, ce pourcentage atteint 90%. Les bouteille de plastique ne sont constituées de matériaux recyclé que pour 26.

En septembre de cette année la ReUse Conference sera organisée à Bruxelles. CEGROBB en est le coorganisateur. Outre des participants venus de l'industrie, seront présents des représentants de diverses instances européennes. Durant cette conférence sera présenté un aperçu des dernières évolutions dans le domaine de l'emballage reremplissable et de l'emballage jetable, des positions seront adoptés et des mesures seront proposées en vue de stimuler l'emballage reremplissable.

Un deuxième sujet important était l'évaluation UE concernant les Accords Verticaux. Les contrats Horeca en font partie. La Commission Européenne a rédigé un questionnaire auquel il fallait répondre le 27 mai au plus tard. CEGROBB a introduit sa réponses. Il a été demandé aux pays membres de le faire également à titre individuel. À l'automne, la Commission Européenne organisera un workshop à ce sujet. CEGROBB voudrait y participer. Ensuite les Autorités Nationales de la Concurrence sont interrogées et, d'ici mi-2020, la Commission Européenne veut prendre une décision sur la suite à donner pour les Accords Verticaux. La législation actuelle expire en effet le 31 mai 2022. Tant pour FEBED que pour CEGROBB c'est un dossier important que nous devons suivre de près et pour lequel nous devons, autant que possible, participer au débat.

En France, un projet important a démarré autour de la ‘reverse logistics’, où les distributeur en boissons reprennent les emballages en verre perdu chez leurs client. De cette manière, ils veulent offrir un service supplémentaire à leur clientèle horeca et créer un avantage compétitif par rapport à d'autres acteurs qui approchent le marché horeca.